En tant que propriétaire d’un animal de compagnie, vous voulez forcément le meilleur pour votre chat, et tout commence par vous assurer qu’il est aussi heureux et en bonne santé que possible.

Les coups de chaleur et les fièvres sont fréquents chez de nombreux chats d’intérieur. De plus, des maladies comme l’hypothermie et les rhumes, très répandus chez l’homme, peuvent également frapper les chats de toutes les races et de tous les âges, quelque soit le continent où ils vivent.

Comme la température interne de tous les organismes vivants, la température d’un chat peut baisser ou augmenter en fonction de divers facteurs. Parfois, ces facteurs sont internes, comme la grossesse ou les maladies. Si votre chaton est effectivement en gestation ou malade, il est essentiel de mesurer sa température pour détecter le problème à temps.

Comment effectuer un diagnostic simple et efficace de votre chat?

Etablir des diagnostics médicaux réguliers de votre chat à la maison est un excellent moyen d’évaluer sa santé, en particulier si vous avez l’impression qu’il n’est pas en forme. Les signes vitaux de base, ou ce qui est considéré comme « normal » pour les chats, sont les suivants :

La température du corps : Entre 37,2 – 39,2 degrés

Fréquence respiratoire : Une moyenne de 20 à 30 respirations par minute

Le rythme cardiaque : Environ 160 à 180 battements par minute (cela varie en fonction du niveau d’activité, de l’âge et de la forme physique)

Tension artérielle : entre 120 et 130 mmHg (millimètres de mercure)

Pour vous assurer que vous vérifiez correctement son état de santé, vous voudrez demander conseil à votre vétérinaire.

Cela étant dit, voici quelques conseils de base pour surveiller la santé de votre chat, les outils dont vous aurez besoin pour vérifier chacun de ces quatre éléments et ce que des relevés anormaux peuvent indiquer.

1. Température

Il existe deux façons de déterminer si votre animal a une température normale de chat ; malheureusement, votre chat ne va probablement pas aimer l’une ou l’autre. Conseil : recrutez un ami pour tenir votre chaton pendant ces procédures délicates.

Rectale : Les températures rectales sont plus précises que les températures auriculaires. Pour cette méthode, tenez votre chat confortablement, en vous assurant que ses pattes arrière sont soutenues. Utilisez un thermomètre rectal et couvrez l’embout flexible avec un lubrifiant, comme de la vaseline. Insérez doucement le thermomètre dans son rectum, juste après le bout du thermomètre et pas plus loin, sinon vous risquez de vous blesser. Tenez le thermomètre bien droit jusqu’à ce qu’il émette un bip, puis retirez-le doucement pour voir la lecture.

L’oreille : Utilisez un thermomètre auriculaire numérique pour mesurer la température de l’oreille.

Remarque : vous n’avez pas besoin de lubrification pour les relevés de la température de l’oreille. Tenez l’outil à un angle de 90 degrés et faites attention à ne pas endommager le tympan de votre chaton. Lorsque le thermomètre émet un bip, retirez-le doucement et vérifiez s’il se trouve dans une plage de température normale pour un chat.

Une température élevée, surtout lorsqu’elle s’accompagne de symptômes tels que faiblesse, battements de cœur rapides et halètement, peut être le signe d’une maladie. Oui, les chats ont de la fièvre. Les fièvres peuvent vous alerter de la présence d’une infection bactérienne, d’une inflammation ou d’une déshydratation, entre autres. Si vous suspectez de la fièvre, contactez immédiatement votre vétérinaire pour obtenir des conseils et des options de traitement.

2. Fréquence respiratoire

Pour évaluer la respiration de votre chat à la maison, il doit être en état de repos, c’est-à-dire endormi ou éveillé, mais pas en train de courir partout. Ayez votre téléphone ou une montre à portée de main pour chronométrer sa respiration à la seconde près. Un effort respiratoire normal chez un chien ou un chat au repos signifie que les côtés de la poitrine se soulèvent et se rabattent à un rythme régulier.

Tenez-vous à un ou deux pieds de votre chaton afin de voir les deux côtés de sa poitrine. Chronométrez sa respiration pour voir si elle correspond aux constantes moyennes et pour vous assurer que sa respiration n’est pas pénible. Vous pouvez aussi lui tenir les mains doucement sur la poitrine pour sentir le rythme de sa respiration.

Les vétérinaires sont connus pour être capables de « lire » un rythme respiratoire simplement en regardant un animal. Mais les chats peuvent devenir nerveux lors d’un contrôle, en faisant l’expérience d’une respiration exagérée qui, bien que plus facile à surveiller, peut conduire à une évaluation potentiellement inexacte. À la maison, pensez à filmer votre chat au repos pour vous aider – et aider votre vétérinaire – à mieux déterminer le rythme respiratoire normal de votre chat, suggèrent les experts en santé clinique des animaux.

Les deux principales causes de difficultés respiratoires chez les chats sont l’asthme et l’insuffisance cardiaque congestive, selon les experts de la santé des chats. Pour être sûr, pensez à amener votre chaton dans une clinique d’urgence si vous remarquez un quelconque essoufflement. Tout comme les humains, les chats sont sensibles aux infections des voies respiratoires supérieures, aux rhumes et à la grippe, alors gardez un œil sur les éternuements, la léthargie, l’écoulement nasal et les irrégularités respiratoires.

3. Fréquence cardiaque

Il existe une corrélation entre le rythme cardiaque du chat et la pression artérielle et il est facile de mélanger les deux. Alors que votre pression artérielle est la force du sang qui circule dans vos vaisseaux sanguins, votre rythme cardiaque est le nombre de fois que votre cœur bat par minute.

La meilleure façon de vérifier le rythme cardiaque de votre chat est de l’examiner au stéthoscope. Une tâche que les experts en soins pour animaux de compagnie conseillent de confier au vétérinaire. Cependant, vous pouvez vérifier cette donnée vitale à la maison en plaçant vos mains doucement sur la cage thoracique de votre chat pour sentir son pouls. Cela vous permettra de savoir si son rythme cardiaque est trop rapide, trop lent ou juste comme il faut.

Si vous remarquez des anomalies du rythme cardiaque, cela pourrait être dû à un souffle cardiaque, un indicateur de maladie cardiaque comme l’explique les chercheurs de l’Association mondiale des petits animaux vétérinaires. Si vous soupçonnez des problèmes cardiaques, pensez à prendre rendez-vous chez le vétérinaire.

4. Tension artérielle

Au lieu d’utiliser un stéthoscope ou un brassard de tension artérielle, votre vétérinaire peut utiliser une sonde pour écouter le cœur de votre chaton. Même si vous disposez d’un tel équipement à la maison. Il est néanmoins recommandé que la tension artérielle de votre chat soit vérifiée chez le vétérinaire, en particulier s’il a plus de 7 ans, s’il prend des médicaments sur ordonnance pour des problèmes cardiaques ou s’il est prédisposé aux problèmes cardiaques.

L’hypertension (pression artérielle élevée) est fréquente chez les chats âgés et peut affecter d’autres parties de leur corps, notamment leur cerveau et leur système nerveux, leurs yeux et leurs reins. Un diagnostic précoce de l’hypertension peut ralentir sa progression et vous permettre de traiter toute maladie sous-jacente.

Y a t-il des différences en fonction de la race du chat ?

Les chats sont imprévisibles. Le tempérament, la taille et le mode de vie peuvent varier considérablement d’un chat à l’autre. Bien que ces facteurs puissent affecter la santé de votre chat, leurs états sanitaires s’évaluent selon les mêmes métriques.

Les experts continuent d’étudier si le fait de vivre à l’intérieur ou à l’extérieur est une situation plus saine pour les chats. Une étude publiée par révèle que les chats ayant accès à l’extérieur ont 2 fois plus de risques d’être infectés par des parasites que les chats vivant exclusivement à l’intérieur. Comme les chatons sauvages sont exposés à un plus grand nombre de parasites, ils peuvent tomber malades plus souvent que leurs homologues d’intérieur.

Certaines races sont  plus susceptibles de tomber malades que d’autres. Mais contrairement aux chiens, les métriques sont à peu près similaires pour tous les chats.

Pourquoi vous devriez vérifier les signes vitaux de votre chat ?

Faire un bilan médical de votre chat vous donne un meilleur aperçu de son état de santé général et peut vous apporter une certaine tranquillité d’esprit. De plus, les examens annuels du vétérinaire sont essentiels pour maintenir la santé de votre chat. Les chats âgés devraient participer à des examens semestriels car, en vieillissant, leur corps change plus rapidement.

Néanmoins si le bilan de santé de votre animal  semble positif mais que vous pensez qu’il ne se sent pas bien, n’hésitez pas à appeler votre vétérinaire. Personne ne connaît votre chaton aussi bien que vous, alors faites confiance à votre intuition, afin qu’il puisse obtenir l’aide dont il a besoin le plus rapidement possible.

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋