Malheureusement, de nombreuses idées fausses circulent sur les chiens d’assistance. Cela est dû en grande partie à un manque d’éducation sur ce qu’ils sont et qui ils servent.


Une autre raison de ces idées fausses ? Les personnes qui font faussement passer leur animal de compagnie pour un animal d’assistance. 

Quoi qu’il en soit, ces idées fausses sont nuisibles. Elles peuvent empêcher les personnes handicapées d’utiliser leur chien d’assistance comme elles le devraient.

Dans cet article, nous passons en revue certaines choses importantes que vous devez savoir sur les chiens d’assistance ! Nous espérons que ces informations permettront de dissiper certaines idées fausses que vous avez pu entendre.

Pour vous aider à éduquer votre chien à assister une personne, on vous invite à vous renseigner auprès d’un professionnel.

Définition d’un animal d’assistance

Tout d’abord, définissons ce qu’est exactement un animal d’assistance.

Un animal d’assistance est un chien dressé pour aider spécifiquement un propriétaire à surmonter son handicap. Techniquement, on considère également les chevaux miniatures, les cochons et d’autres créatures comme des animaux d’assistance (pour autant qu’ils soient dressés pour aider un propriétaire handicapé).

Mais, comme vous l’avez probablement deviné, les chiens sont le type d’animal d’assistance le plus courant et feront l’objet de cet article.

Voici toutes les choses que vous devez savoir sur les chiens d’assistance.

Ils accomplissent différentes tâches

Lorsque vous pensez aux chiens d’assistance, vous imaginez probablement un Golden Retriever guidant son maître aveugle. En réalité, les chiens d’utilité peuvent aider les propriétaires atteints de n’importe quel handicap.

Ces animaux peuvent être dressés pour accomplir des tâches telles que :

  • alerter un propriétaire épileptique de crises imminentes
  • surveiller le taux de glycémie de leur propriétaire diabétique
  • agir comme les « oreilles » d’un propriétaire sourd
  • aider leur propriétaire ayant des problèmes de mobilité à se déplacer.

Il en existe de toutes les formes et de toutes les tailles

Les Golden Retrievers sont des chiens d’aveugle courants, car ils sont amicaux, intelligents et désireux de plaire. Les bergers allemands sont suffisamment grands pour aider leurs maîtres à se déplacer. Et leur odorat puissant leur permet de surveiller les niveaux de sucre dans le sang.

Comme vous pouvez le constater, certaines races sont mieux adaptées à ce type de travail.

Mais,  n’importe quelle race peut devenir un chien d’assistance, à condition d’être dressée pour effectuer des tâches liées au handicap de son maître.

Les gilets de service ne sont pas obligatoires

Contrairement à la croyance populaire, les chiens d’assistance n’ont pas besoin de gilets ou de toute autre forme d’identification. En fait, il est interdit, aux entreprises de demander une preuve de formation/certification. Elles ne peuvent poser que deux questions aux propriétaires :

  • L’animal est-il nécessaire en raison d’un handicap ?
  • Quel travail l’animal a-t-il été entraîné à effectuer ?

Même si les vestes ne sont pas obligatoires, de nombreux propriétaires choisissent de les obtenir par le biais de l’enregistrement officiel des chiens d’assistance. L’identification permet au public de reconnaître et d’accepter plus facilement les animaux d’assistance.

Ils ont des droits

Les entreprises et les organisations gouvernementales doivent autoriser les chiens d’utilité dans les endroits où les membres du public sont normalement autorisés. Cela inclut les restaurants, les hôtels et d’autres entités où les animaux ne sont généralement pas autorisés.

Les entreprises ne peuvent pas facturer des frais parce qu’un animal d’assistance accompagne son propriétaire. Ils doivent les traiter comme n’importe quel autre client.

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋