L’une des meilleures façons de protéger votre animal contre ces imprévus est de souscrire une assurance pour animaux.

L’adoption d’un animal de compagnie apporte beaucoup de plaisir, de bons moments et de joie pure. Mais avant tout, un animal est un être vivant. Vous devez donc être prêt à faire face à toutes les éventualités, y compris les accidents et les maladies inattendues.

L’une des meilleures façons de protéger votre animal contre ces imprévus est de souscrire une assurance pour animaux. Il existe désormais plusieurs agences d’assurances qui offrent de tels services. Mais alors, il convient de se poser bon nombre de questions. Pourquoi devez-vous souscrire à une assurance animaux ? Quelles en sont les garanties ? Quels critères prendre en compte pour faire le choix de la bonne assurance ?

Pourquoi souscrire à une assurance animaux ?

Malgré de bons soins, votre animal peut tomber malade ou se blesser et nécessiter des soins vétérinaires, ce qui peut entraîner des frais médicaux élevés inattendus. Votre animal peut aussi se perdre ou mourir. C’est donc dans l’optique de parer à ces éventualités qu’existent les assurances animales.

Quelles garanties vous sont offertes ?

Ces garanties varient en fonction de l’assurance et de ces offres. De manière générale, une assurance animaux couvre:

  • frais vétérinaires en cas d’accident ou maladie
  • consultation vétérinaire
  • test diagnostic et radiographie
  • analyse de laboratoire
  • électrocardiogramme
  • intervention chirurgicale
  • hospitalisation de l’animal dans une clinique vétérinaire

Mais l’assurance mentionne aussi diverses limitations et exceptions qui méritent d’être examinées attentivement. Il s’agit le plus souvent des traitements qui ne sont pas la conséquence d’un accident ou d’une maladie. Ainsi, il peut s’agir de :

  • traitement préventif et allergies et thérapies
  • castration, stérilisation, césarienne et maladie dentaire
  • examen pour un défaut héréditaire, un trouble de la croissance ou un défaut naturel
  • vitamines, minéraux, et autres suppléments et régimes spéciaux
  • vaccinations et vermifuges
  • identification avec tatouage ou puce électronique
  • etc…

Il est important de lire les conditions générales de chaque prestataire, qui définissent ce qui est couvert et ce qui est expressément exclu.

Quelques astuces pour choisir la bonne assurance

Trouver un animal de compagnie n’est pas difficile, mais trouver la bonne assurance l’est. Un conseil dès le départ : ne vous précipitez pas et ne vous laissez pas imposer quoi que ce soit. Vous pouvez choisir parmi différents types d’assurances, différents forfaits, différents types de contrats, différentes options.

Les conseils suivants vous aideront à trouver la bonne assurance pour votre animal.

1. Choisir entre l’assurance animaux et l’assurance accidents

Vous connaissez déjà tous les avantages de l’assurance animaux. Toutefois, si votre animal est trop âgé au moment de son acquisition, vous ne pourrez peut-être pas l’assurer. Dans ce cas, l’assurance accidents pour animaux peut s’avérer être très bénéfique. Celle-ci ne s’applique que si l’animal est blessé lors d’un accident.

2. Vérifier les avantages

Les compagnies d’assurance font souvent beaucoup de promesses et de concessions. Toutefois, en y regardant de plus près, on s’aperçoit qu’elles sont moins bonnes et qu’il y a de nombreuses exclusions en petits caractères. Regardez attentivement et vérifiez quels avantages sont réellement offerts et lesquels semblent être simplement publicitaires.

3. Vérifier la franchise.

Si l’on vous demande de payer des franchises élevées, par sinistre, dans de nombreux cas, la compagnie d’assurance ne prendra en charge qu’une très petite partie des coûts. Cette offre n’en vaut pas la peine, car avec l’assurance, vous payez le même montant que si vous payiez vous-même toutes les factures du vétérinaire. Vous n’en avez pas besoin !

4. Vérifier la couverture des traitements

Examinez attentivement le traitement couvert et les affections couvertes. Vérifiez également si les maladies chroniques sont couvertes. Sachez que certaines compagnies d’assurance ne paieront que si vous emmenez votre animal chez un spécialiste approuvé par la compagnie d’assurance. Et ce, même en cas d’urgence.

5. Être conscient du droit d’annulation

Certaines compagnies d’assurance couvrent les sinistres comme convenu, mais remettent ensuite aux propriétaires d’animaux un avis d’annulation. Cela n’est pas très utile et peut vous causer des problèmes supplémentaires pendant que vous cherchez un nouvel assureur. Soyez donc attentif à la clause d’annulation.

6. Ne vous contentez pas de la prime la moins chère

De nombreux prestataires annoncent des primes peu élevées, mais demandent ensuite une franchise élevée ou ne proposent que des prestations très limitées. D’autres excluent de nombreux risques qui sont pourtant très courants. Cette assurance bon marché n’est pas ce dont vous avez besoin.

7. Choisir le bon montant de couverture

Certains assureurs proposent des montants assurés fixes, qui sont parfois trop bas ou trop élevés pour les propriétaires d’animaux individuels. Choisissez une police d’assurance qui vous permet de déterminer une somme assurée adéquate. Cependant, gardez bien en tête que des montants assurés plus élevés signifient également des primes plus élevées.

8. Prêter attention aux détails des prestations

Selon le contrat et les conditions générales d’assurance, la somme maximale assurée est versée par an ou par événement. Cela signifie que si un deuxième sinistre survient dans l’année, l’assureur ne paiera pas si la couverture maximale a été atteinte pour le premier sinistre. Toutefois, s’il paie pour chaque sinistre, vous êtes en sécurité.

9. Faire attention à la réputation

Il peut être intéressant de se renseigner sur Internet ou auprès de connaissances sur les expériences faites avec différents assureurs pour animaux de compagnie. Il semble que certains assureurs soient plus impliqués dans les litiges que d’autres. Pour d’autres, en revanche, les éloges ne tarissent point.

10. Faire attention aux délais d’attente

Si certains n’exigent qu’un délai d’attente d’un mois, d’autres fixent le délai plus haut et obligent leurs assurés à attendre trois mois avant une possible première prestation. Dans certains cas, il faut fournir des preuves complètes de la bonne santé de l’animal avant l’assurance si une demande de prestations est reçue par l’assureur peu après la conclusion du contrat. Les évaluations actuelles d’autres assurés sont également utiles à cet égard.

Somme toute, être propriétaire d’un animal apporte certes des moments de plaisirs mais également son lot de responsabilités. Parmi celui-ci, le bien- être de l’animal est le plus capital et cela passe par la souscription à une assurance ,si vous ne voulez pas vous ruiner bien entendu. Le choix du bon prestataire n’est pas évident, mais en suivant les conseils ci-dessus, vous vous en sortirez mieux.

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋